Samedi 16 février 1952

[Page 143]

S. 16.2.1952

[Photo] 59.7. Dessins de tirailleurs sur le mur du corps de garde des hydrocarbures.

L’avion, retardé, ne part que demain.

Encore une visite au gisement des Hydrocarbures. Il y a mélange partout de néo. et de subactuel ancien etc… Mais le néo. est le + dense vers le logement le + au Nord (celui de Bouesnard) et la poterie à engobe est concentrée à l’extrême sud. Ailleurs, mélange de tout.

[Page 144]

[Relevés de dessins]

Je relève aussi, sur les murs du corps de garde des Hydrocarbures, toute une série de dessins amusants et pourtant bien instructifs pour moi, comme comparaison avec les rupestres d’autrefois. Nous sommes ici sur le passage des avions qui décollent et il y en a plusieurs de représentés. Ainsi que des camions, ce qui est assez normal pour une compagnie auto. (à comparer avec les cars de Bourem (p. 138)… et les chars d’Es Souq (p. 126) et autres lieux.

Personnage favori : un « Buffalo Bill » quelconque à chapeau à large bords, héritage lointain des Western…

[Photo] 59.8. Dessins de tirailleurs sur le mur du corps de garde des hydrocarbures.

Page 143
Page 143

Page 144
Page 144

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *