Vendredi 14 décembre 1951

[Page 46]

V. 14.XII.1951

18° à 7h

Continuation des fouilles M2. Il s’avère désormais des plus probables que nous avons affaire à une habitation et non à une tombe. Murs à angles droits. Porte intérieure. Poterie presque inexistante.

En relevant le plan de la fouille, je m’aperçois que le bâtiment n’est pas, comme je le supposais, au centre de l’enceinte circulaire, mais très déplacé vers le Sud. Le plancher étant atteint sans résultat, je décide d’abandonner la  fouille au point où elle en est.

[Plan] Fouille M2

[Page 47]

Je prépare sur calque un grand plan de Koumbi (qui ne servira évidemment que sur place) sur lequel porter les données nouvelles. Notre ancien plan n’est en effet pas suffisant (publié Bull. IFAN).

Visite de la nécropole Nord-Ouest entre le baobab isolé près de la petite mare et la fouille B de M 22. Je trouve la fouille B de M 21 à 160m de la 22 (je parlerai de ces fouilles plus loin). Il faudra fouiller à côté (ce seront les fouilles  Sz. 2 et 3). 33° à 12h.

Après-midi. Nous allons récupérer les plaques épigraphiées décorées que Thomassey a trouvées en 1950 et qu’il a cachées contre le mur Sud de la chambre 5 de sa fouille. Il y a en effet de grands risques d’éboulement dans ce  coin et il faut sauver les plaques. On fait 2 lots : on emporte les plus belles et les plus petites aussi, ainsi que les meules girantes. Les plus avariées et les intransportables, nous les cachons ailleurs : sous un tas de pierres des  déblais, à l’extérieur, à l’Ouest du bâtiment de la chambre 9 (côté Nord de l’entrée). C’est Kariba qui connaissait la cachette.

Soir : point de station avec ma planchette branlante à la fouille B de M 22, magnifiquement situé entre Koumbi même et le groupe du tombeau à colonnes.

Page 46

Page 47

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *