Lundi 28 janvier 1952

[Page 81]

L. 28.1.1952

[Photo] 45.5. Scène au marché de Gao

Rangements, car je déménage aujourd’hui pour aller chez le Lt Bouesnard, car nous partons demain matin. Mise au net des notes et carnets.

Lecture de la littérature sur les Iforas (Gironcourt, Cartier).

Paie facture Atlantide 6015f

[Page 82]

[Photo] 45.1. Stèle du roi Abou BaKr
[Photo] 45.2. Stèle de la reine Swa
[Photo] 45.3. Groupe de fillettes
[Photo] 45.4. Bords du Niger. La crue rase les murs.

Je prends en photo les stèles fixées sur le mur de la mosquée Gao-Dioula (le soleil donne dessus ; il faut en profiter).

Fais mon tour habituel au marché. Mais je ne peux me procurer cette fois-ci les perles anciennes d’agate ou bleues comme en 1950 : les marchands qui les vendaient ne doivent pas être là.

Matériel habituel : couvertures du Soudan, épées touareg fantaisie, perles ordinaires. Etc…

Diné chez les Bizet avec Bouesnard. Installation chez ce dernier.

Page 81

Page 82

Samedi 26 janvier 1952

[Page 77]

S. 26.1.1952

[Photo] 43.6. Mosquée de Gao-Dioula sur laquelle sont fixées 2 des stèles de Gao. La tour est de Duboin (déjà nommé pour S° Yahya)
[Photo] 43.7. Gao ancien (km 2,2 de la route de Bourem)
[Photo] 43.8. Gao ancien (km 3) gisement au dénéreau. Au fond, la dune rose de l’autre côté du Niger.

Je me rends à pied aux gisements de Gao-ancien où j’ai fait des fouilles en 1950.

Au km 2,2 de la route de Bourem, sur le côté Est de la route, les poteries commencent à affleurer. J’en fais une assez bonne récolte (so-52-45) avec quelques bonnes pièces : 2 fusaïoles, 1 petite poterie, 1 perle, etc.

[Croquis de poteries]

2 renforts de « canouns » latéraux et plusieurs fragments de gds poteries, engobées, peintes ou non.

Ramasse quelques fragments à l’emplacement de mes fouilles de 1950.

[Page 78]

Mais ce devait être surtout au Km 3, du côté N. Ouest de la route, là où en 1950 j’avais ramassé bon nombre d’agates (so 50.13-10), que je devais faire une belle trouvaille : celle d’un fragment de dénéral en verre de 26 mm de diamètre et 5,5 d’épaisseur. J’ai bien peur que l’inscription n’en soit pas déchiffrable. Quelques fragments de perles de verre bleu, vert et jaune, fragments d’agate et, éléments des plus intéressants, plusieurs 3 petites poteries creuses à fente de cuivre, avec scories adhérentes.

[Croquis de dénéral]

– Km 2,2 –

[Croquis de poteries]

So-52-45.

1. Col de poterie peinte
2. Petite poterie engobée
3. Col de gde poterie engobée
4. Canoun

[Croquis de poteries]

Km 3 de la route de Bourem (So-52-46)

1. Poterie hémisphérique sans décor, sans engobe
2. Petit creuset à cuivre
3. Col de poterie non engobée
4. Dénéreau de verre

[Page 79]

La mosquée fouillée en 1950. Fouilles toujours visibles mais l’hivernage a fait crouler le mur de banco du N. E. Les briques sont déplacées, je les remets en place (trvé un fofoni dessous).

Soir. Vu Cap. aviation Lidon, de passage, retour Tessalit. Diné chez Raynaud, Cdt. de cercle.

Page 77

Page 78

Page 79