Vendredi 8 février 1952

[Page 131]

V. 8.2.1952

TALOHOS

[Croquis de rupestres : guerriers]

Pas de temps à perdre. Dès l’aube, je vais dessiner les guerriers vus hier soir, sur un bloc, à la base, à 50m du radier de la poste sur l’O. Talohos. Sont face à l’Est, de patine moyenne. Cf. Lhote, N° 275).

Autres libyco-berbères, tifinar, chameaux, etc.

Mais ici ce sont les ruines surtout qui m’intéressent et avec Bouesnard nous partons à la prospection relever tout cela et chercher les « énormes tumulus » vus par Lhote.

[Photo] 56.3. Ruine N°2
[Photo] 56.4. Cimetière Y 100 m S. ruine 9

Les ruines de Talohos se présentent de façon très particulière : des groupes isolés de 2 ou 3 maisons allongées et étroites : il y a plus de 15 de ces groupes : les plus importants comprenant davantage de maisons sont :

Talohos « principal » ou  » central » (Ph. 56.8) au Nord d’un important groupe de rochers où sont les inscriptions en tifinar ancien (Ph. 54.7) signalés par Lhote et groupe du « col de la route » où la route d’In Tadeini, collée au rocher à l’Est, borde des constructions assez nombreuses (Ph. 56.5) où sont, dans des enceintes, des tombes Y. C’est là que se trouve un tas impressionnant de pierres, artificiel qui est peut-être un tumulus et sans doute ce que Lhote appelle « les énormes tumulus ».

[Page 132]

TALOHOS

[Carte collée : ruines et rupestres de Talohos]

[Photo] 57.7. L’école nomade d’In Tadeini
[Photo] 56.5. Ruines du col de la route. Au fond, tumulus (?) tirailleur dessus.
[Photo] 57.8. Tombe Y collective
[Photo] 56.6. Ruines du col de la route. Cimetière Y enclos de murs
[Photo] 56.8. Principal groupe de ruines de Talohos (où est la mosquée

Je fais le plan sommaire des ruines afin de demander plus tard une photo aérienne du coin.

A mon avis, tout cela est islamique et Lhote c’est bien avancé.

[Page 133]

[Photo] 57.1. Talohos-centre. Ruines
[Photo] 57.2. Les ruines de Talohos-centre (ou ppal.)
[Photo] 57.4. Talohos. Petite mosquée. Le tirailleur est devant le mirhab (l’aire a été dégagée).

Afin de savoir exactement où s’arrêtent les ruines en amont, nous remontons, Bouesnard et moi, la piste vers Kidal sur 2,5 à 3 km. Après une plaine sablonneuse en pente, nous abordons un plateau rocheux. Des tumulus chouchets ordinaires.

A mi-chemin, découverte bien inattendue de 2 bifaces paléo. très patinés, de [?] paléo, etc… Découverte de [?] intéressantes : quartz et silex en minces plaques.

Mais plus d’habitations : normal, elles sont groupées plus bas, là où il y a de l’eau

[Plan] Plan de le la ruine N°2. 42 m de long sur 6 de large (Ph. 53.3). Murs de 0,80 m environ.

Auprès du groupe N°5, cimetière musulman à stèles anépigraphiées. Même patine que ruines. Tombes circulaires et ensuite à sépulture collective.

Impression : quelle sécurité ne devait pas régner alors dans le pays pour que de telles constructions isolées soient possibles ?

Époque sonraï ? Possible, le problème est à étudier. Les périodes [?] paix sont si rares dans ce pays…

Campons près du puits.

[Plan : feuille volante] Les ruines de Talohos

Page 131
Page 131

Carte collée
Carte collée : ruines et rupestres de Talohos

Page 132
Page 132

Page 133
Page 133

Feuille volante :
Feuille volante : les ruines de Talohos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.